BING

Rétrospéctive : retour sur quelques ratés de 2010

Comme chaque fin d’année, le moment est venu de faire le point sur les 12 mois qui viennent de s’écouler. Au delà des évolutions du marché et des nombreuses nouveautés de 2010, il est également intéressant de faire le point sur toutes les tendances de fond que l’on nous avait promis, mais qui ne sont jamais arrivées.

L’accord en Yahoo! et Microsoft ou comment Bing partait à l’assaut de Google

Événement phare de l’année 2009, l’accord entre Yahoo et Microsoft sur la recherche. Cet accord aurait du voir une augmentation significative de la part de marché de Bing sur la recherche dans le monde. Un an et demi après, 2010 est passé et rendez-vous est pris sous l’onglet Sources de trafic -> Moteurs de recherche de Google Analytics. Sur un site bien connu du paysage français et pour plus de 4 millions de visiteurs uniques absolus, Bing est à 1,69% de part de marché et Yahoo! à 1,06%. Résultat des courses : les deux partenaires réunis peinent à atteindre les 3% de part de marché en France. Notons par ailleurs que les résultats de recherche ne sont pas les mêmes sur les deux moteurs. La fusions technique qui a été actée n’a pas été mise en place, du moins pas en France. Il faudra donc repasser en 2011 pour voir Bing augmenter ses parts de marchés en France.

L’ascension fulgurante des réseaux sociaux, Twitter en tête

La fin de l’année 2009 aura connu une percée assez fulgurante de Twitter en France. Service assez populaire aux Etats-unis, Twitter n’avais jusqu’ici pas vraiment trouvé son public en France. On nous annonçais donc une année 2010 du réseau social, et il fallait absolument être sur Twitter. Un an après, en regard des statistiques de plusieurs acteurs leader sur leur marché, Twitter a un impact proche de zéro en termes de trafic. Si cet outil est apte à générer du trafic sur quelques niches telle que la blogosphère, il peinera en revanche à convaincre les plus ultras des Trafic Managers à a recherche du trafic de masse. Toutefois, suite aux récentes annonces de Google, une présence sur les réseaux sociaux  peut avoir un sens, notamment en termes de référencement naturel. L’eldorado se trouve peut être du côté de Facebook qui a quant à lui su capitaliser et augmenter son trafic en 2010. Affaire à suivre donc…

Le raz de marée des tablettes

Enfin, autre fait marquant de l’année : l’arrivée des tablettes. On nous les avais promis, elles sont arrivées. Mais dans quelles proportions ? Star incontestée des fêtes de fin d’année 2010 et porte drapeau de cette nouvelle « race » de machines, l’iPad aura beaucoup fait parler de lui.

Toutefois, le fait que les équipes marketing d’Apple savent bien orchestrer un buzz généralisé autour d’une sortie de produit ne veut pas dire que les tablettes sont un produit de masse. Nous avons donc cherché à savoir ce que l’iPad représentait en termes de trafic. Exemple en situation sur un site bien connu du paysage français. Pour quelques 4 millions de visiteurs uniques absolus, l’iPad aura totalisé 0,08% des visites, soit 4960 visiteurs. On est donc bien loin du ras de marée que l’on nous avait promis. Il faudra certainement attendre un iPad 2 et l’arrivée d’une concurrence véritablement structurée pour assister à l’avènement des tablettes.

Rendez-vous l’année prochaine.